Clara Gaymard et Gonzague de Bliginères – Co-fondateurs de Raise

2 décembre 2021

Si une vidéo est présente au sein de cette publication, celle-ci ne sera lisible qu'après acceptation des cookies déposés par notre partenaire YouTube.

RAISE et une société d’investissement et un fonds de dotation né en 2013 avec la volonté d’inventer une autre manière d’entreprendre. Son ambition est de créer un écosystème performant et bienveillant pour aider les entrepreneurs qui innovent et créent des emplois.

Votre déclic engagement ?

Alors c’est un article dans Libération de Mars 2012, première de couv’, il y avait marqué “Jeunes de France, barrez-vous, l’avenir est ailleurs.” On déjeunait ensemble et on s’est dit, il faut qu’on se bouge. Nous, notre pays nous a tout donné, il faut qu’on le rende et on va aider les jeunes entrepreneurs à grandir. Ça nous a vraiment mis à l’envers cet article.

Les dernières tendances de création de start-up ?

D’abord, ce qui est très impressionnant c’est qu’il n’y a jamais eu autant de corrélation de start-up, jamais autant de création d’entreprise, c’est un record. Et il y a deux grandes tendances et évidemment l’écologie et le digital, le mariage des deux ça donne des entreprises magiques et qu’on a la chance d’accompagner.

Et puis la tendance de fond, c’est vraiment le sens du bien commun. Il y a beaucoup de start-up dont l’initiative, c’est de pouvoir améliorer la relation, le lien social, l’écologie mais le bien commun, avoir une conscience du bien commun. Je pense que le Covid a quand même un peu aidé ces idées et raisons d’être des startups.

Mais peut-être une autre tendance de fond qui est très puissante, c’est celle de l’éloge de la différence. Il y a des startups qui se créent pour permettre à des autistes de travailler puisque qu’ils ont des compétences particulières et d’arrêter de mettre à part et d’assister les gens qui sont différents et au contraire, montrer qu’ils ont non seulement toute leur place mais qu’ils apportent quelque chose d’autre qui est extrêmement précieux pour la société. 

Un positive word pour conclure ?

Clara Gaymard : C’est pas un mot mais c’est une phrase mais que j’adore c’est “de ne pas se faire chier et tout réussir“ parce que quand on se fait chier, on ne réussit pas.

Gonzague de Blignières : Et puis moi je dirais un autre mot qui n’est pas du tout dans le monde de l’économie et de l’entreprise, c’est la « joie ».

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nous traitons les données recueillies pour vous permettre de laisser des commentaires publics à nos publications.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données à caractère personnel, d’un droit à la limitation du traitement, ainsi que d’un droit d’opposition au traitement de vos données. Vous disposez également du droit de nous faire parvenir des directives spéciales relatives au sort de vos données à caractère personnel en cas de décès, et d’introduire une réclamation auprès de l’autorité de contrôle compétente. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles, vos droits et comment exercer vos droits, vous pouvez consulter notre Politique de protection des Données Personnelles.


Lire aussi...

#PositiveTalk - LGBTQI+ et le sens des mots

A l’occasion du Mois des Fiertés 2022, nous avons organisé un Positive Talk sur le thème « LGBTQI+ et le sens des mot » en partenariat avec têtu•connect. Cette conférence animée par Nicolas Pirat-Delprayelle est l’occasion de […]

Lire l'article

Pascale Boissier - Membre du Jury de Déontologie Publicitaire, experte développement durable

Il y a quelques semaines nous avons eu l’occasion d’échanger avec Pascale Boissier afin de parler du Jury de Déontologie Publicitaire, du greenwashing ou encore de l’autorégulation. Un échange enrichissant pour les […]

Lire l'article

Gilles Boeuf - Biologiste, Professeur à Sorbonne Université

A l’occasion de la Journée Mondiale de l’environnement qui a lieu ce dimanche 5 juin nous vous partageons notre échange avec Gilles Boeuf, biologiste, professeur à Sorbonne Université. Dans cette […]

Lire l'article
Mentions légales Politique de protection des données personnelles
Aller au contenu principal