Gautier Picquet – Président de l’Udecam et CEO Publicis Media France

17 novembre 2020

A l’occasion du Positive talk du 15 octobre, Positive by Publicis Groupe a interviewé Gautier Picquet, Président de l’Udecam et CEO de Publicis Media France sur le rôle des médias dans la transition écologique.

Le rôle des médias c’est informer, divertir et donc, plus que jamais pour le citoyen, on a besoin d’expliquer, de faire cette pédagogie de transition écologique et aussi de mettre en avant tout ce que les marques font de responsable. Donc le rôle des médias c’est de véhiculer un message positif des marques et des entreprises, d’honorer et de montrer ce qu’elles font de bien pour cette transition écologique.

Les agences peuvent-elles jouer le rôle d’accélérateur ?

Oui, je pense que les agences ont un rôle très important parce que le rôle des agences c’est d’être ce lien entre les marques, d’abord et avant tout, avec le citoyen et puis avec les médias. Que ce soient les agences créatives qui vont faire avec leur créativité, leur sens juste des propos, vont pouvoir mettre en avant le discours des marques et puis le connecter à l’écoute du citoyen qui a changé. Le citoyen d’aujourd’hui n’est pas le même qu’hier, en tout cas dans ses attentes, dans ses envies et dans tout simplement sa perception.

Avec quels partenaires doivent-elles travailler ?   

Le choix du partenariat, je dirais qu’il doit être avec toutes les bonnes volontés. Tout le monde doit mieux faire et vite en plus. Donc il y a ceux qui n’ont pas commencé, il faut les aider à commencer rapidement. Et puis il faut honorer ceux qui ont commencé il y a longtemps, ceux qui nous annoncent déjà être à zéro trace carbone ou déjà être capable de mesurer leurs émissions de gaz à effet de serre en moins de 5 %, 10 % chaque année. Donc il faut que l’on travaille tous ensemble.

Un Positive Word pour conclure ?

La confiance. Il faut avoir confiance en nous, il faut avoir confiance dans les talents, dans les entreprises, dans les marques, dans les médias. Il faut aussi avoir confiance dans le citoyen et le législateur. On a tous ensemble à un moment un but commun et c’est de faire baisser ces gaz à effet de serre à 40 %, à 30 %, mais il y a une urgence, donc il faut avoir confiance dans l’intelligence humaine et dans cette volonté de tous travailler ensemble.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire aussi...

Replay - Positive for You - L'obsolescence programmée

Accédez ici au replay du dernier Positive for You, animé par Laetitia Vasseur de l’association Halte à l’Obsolescence Programmée. Le Positive for You Le Positive for You est une conférence […]

Lire l'article

Clara Gaymard et Gonzague de Bliginères - Co-fondateurs de Raise

Votre déclic engagement ? Alors c’est un article dans Libération de Mars 2012, première de couv’, il y avait marqué “Jeunes de France, barrez-vous, l’avenir est ailleurs.” On déjeunait ensemble […]

Lire l'article

Stéphane Hallaire, fondateur de Reforest'Action

Suite à l’édition 2021 de Change Now, la discussion continue avec la Positive Interview de Stéphane Hallaire Votre déclic engagement ? Je voulais créer une entreprise d’intérêt général et après […]

Lire l'article
Mentions légales Politique de protection des données personnelles
Aller au contenu principal