Jean-Dominique Siegel – Co-Editeur chez WE DEMAIN

11 mars 2021

Si une vidéo est présente au sein de cette publication, celle-ci ne sera lisible qu'après acceptation des cookies déposés par notre partenaire YouTube.

A l’occasion du lancement du Make It Positive LAB, Positive by Publicis Groupe a interviewé Jean-Dominique Siegel, Co-Editeur chez WE DEMAIN.

En quoi WE DEMAIN est-il un marqueur de société ?

Un marqueur de société mais surtout la société dans laquelle on va vivre est juste incroyable. C’est surement la troisième mutation depuis l’histoire de l’humanité et nous allons la vivre en direct. Pour bien comprendre l’acte fondateur de WE DEMAIN était la lecture du livre de Jeremy Rifkin, La troisième révolution industrielle et pour ceux qui voudraient aller plus loin, il y a un an, un livre qui s’appelle I.A. La Plus Grande Mutation de l’Histoire qui a été écrit par un Chinois, Kai-Fu Lee. Vous lisez ces deux livres et vous comprendrez dans quelle époque on va arriver demain et c’est ce qu’essaye de faire WE DEMAIN, de raconter cette mutation profonde.

Crise sans précédent ou révolution souhaitable ?

C’est une crise sans précédent, est-ce qu’elle est souhaitable ? Non. Mais surtout ce qu’elle a montré, c’est notre capacité d’invention et la capacité des grands labos à sortir un vaccin en un an alors qu’on nous annonçait au début de la crise qu’il fallait 4 – 5 ans avant de sortir un vaccin. Donc si vous adaptez ça à tous les secteurs, il y a une telle envie d’innovation, il y a tellement de choses qui sortent et qu’il faut être extrêmement positif. C’est ce que nous, WE DEMAIN, on essaye de guetter et de traquer régulièrement, c’est de raconter toutes les solutions qui arrivent. 

Pourquoi le Make it Positive LAB ?

Ça fait plus de 30 ans qu’en faisant ce métier je fais un métier de messager, c’est-à-dire que je suis là pour vous passer l’information. Cette proposition est intéressante parce qu’elle doit nous permettre de convaincre les entreprises de passer à l’action. Donc c’est un rôle complémentaire où le rôle d’information qui est le nôtre doit aider à la formation et à la transformation.

Un positive word pour conclure ?

Oui, un homme, Bertrand Piccard, qui après avoir fait le tour du monde avec son avion solaire a décidé de créer la Fondation Solar Impulse et donc de mettre en avant 1 000 solutions, 1 000 entreprises, 1 000 innovations pour sauver la planète.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nous traitons les données recueillies pour vous permettre de laisser des commentaires publics à nos publications.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, de portabilité, d’effacement de vos données à caractère personnel, d’un droit à la limitation du traitement, ainsi que d’un droit d’opposition au traitement de vos données. Vous disposez également du droit de nous faire parvenir des directives spéciales relatives au sort de vos données à caractère personnel en cas de décès, et d’introduire une réclamation auprès de l’autorité de contrôle compétente. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles, vos droits et comment exercer vos droits, vous pouvez consulter notre Politique de protection des Données Personnelles.


Lire aussi...

Justine Okolodkoff - Responsable de Contenus & Sensibilisation chez Règles Élémentaires

Lors de cette nouvelle Positive Interview, nous avons eu le plaisir de recevoir Justine Okolodkoff pour parler de la sensibilisation effectuée par l’association Règles Élémentaires autour de la précarité menstruelle […]

Lire l'article

Sidney Rostan - Fondateur et CEO de Bioxegy

Nous avons eu le plaisir de recevoir Sidney Rostan, fondateur et CEO de Bioxegy qui nous a partagé sa vision du nouveau métier de biomiméticien et ses enjeux liés au […]

Lire l'article

Julie Langlade et Marie-Hélène Gondre-Vidalinc - Cofondatrices de Pic&Pick

Pour cette nouvelle Positive Interview, nous avons discuté de d’image et de solidarité avec les cofondatrice de Pic&Pick, la première banque d’images française et solidaire. Pourquoi avoir créé Pic&Pick ? […]

Lire l'article
Mentions légales Politique de protection des données personnelles
Aller au contenu principal