Thibault Lamarque – Fondateur & Président de Castalie

20 octobre 2020

A l’occasion de la semaine du Développement Durable, Publicis Conseil a réalisé pour Positive by Publicis Groupe, une Positive Interview de Thibault Lamarque, Fondateur & Président de Castalie.

Castalie, c’est quoi ?

Castalie c’est une alternative durable aux eaux en bouteille. Notre métier c’est de permettre à nos clients de venir se passer des bouteilles en plastique. Il y en a 16 milliards tous les ans en France. Donc on a conçu et développé des fontaines à eau, des contenants et du service qui permettent aux hôtels, aux restaurants et aux entreprises de se passer de cette nouvelle habitude puisque cela fait seulement deux générations qu’on déplace des bouteilles en camion entre une source et un lieu de consommation. Castalie permet d’embouteiller de l’eau du robinet micro filtrée chez nos clients.

La sensibilisation à la pollution plastique a-t-elle évoluée depuis les débuts de Castalie ?

Oui et c’est une très bonne nouvelle. L’idée de la société c’est 2010, la création 2011, le premier client fin 2011. A ce moment-là, en tant qu’entrepreneur ma sensibilité, bien sûr, c’était le plastique. J’étais un peu en avance de phase et on peut dire que c’est depuis à peu près 2017, qu’il y a une vraie accélération, une vraie prise de conscience du problème du plastique, que ce soit du macro plastique, donc les bouteilles qu’on retrouve sur les plages, dans la mer ou dans les rivières, ou des microplastiques. Aujourd’hui, on connaît le chiffre de 5 grammes par semaine de microplastique ingéré.

Un positive word pour conclure ?

Mon mot positif c’est que finalement, le confinement a été l’occasion de se poser beaucoup de questions. On a beaucoup parlé du « monde d’après » et puis on s’est aperçu que le monde d’après ressemblait beaucoup au monde d’avant. Mais je pense que profondément quand même on a changé, on a muté, et qu’il y a un avant et un après. Et le mot positif c’est que finalement on est capable très vite, en quelques mois, à plusieurs milliards d’individus, donc à plus de 6 milliards d’individus, de changer collectivement. Donc le côté positif c’est qu’on est finalement un animal très doué dans l’adaptation et je pense que c’est une des qualités primordiales pour pouvoir changer et changer nos modes de vie pour être plus en harmonie avec la nature.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Lire aussi...

Une semaine pour mieux parler du para-sport dans les médias et inciter à pratiquer – Faire-Face.fr

Ce que nous pouvons faire : En France, les émissions et interviews autour du para-sport ne représentent que de 0,3% à 0,9% de la rubrique sport en télévision et radio. Sensibilisons […]

Lire l'article

Schneider Electric : comment devient-on l'entreprise la plus durable du monde ? - L'ADN

Ce qui nous positive :  Selon le magazine Corporate Knights, Schneider Electric serait l’entreprise la plus durable au monde avec une part de 70% de son chiffre d’affaires considérée comme « verte ». En […]

Lire l'article

Air France : inclusion et respect de la diversité - AIRJOURNAL

Ce qui nous positive :  À l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre l’homophobie et la transphobie le 17 mai 2021, Air France a organisé deux vols événementiels « […]

Lire l'article
Mentions légales Politique de protection des données personnelles
Aller au contenu principal